Non à la suppression de liaisons grande vitesse à Lille !

Communiqué de presse d’Adrien Quatennens et d’Ugo Bernalicis
9 mars 2018 – Lille

Les députés France insoumise du Nord déplorent la suppression de 4 Thalys assurant la liaison Lille – Amsterdam à partir de 2019. En effet, la suppression de ces 4 liaisons grande vitesse dégradera les conditions de vie et de travail de plusieurs centaines de navetteurs travaillant entre Lille et Bruxelles. Ils soutiennent la mobilisation des navetteurs du 13 mars 2018 en gare de Lille Europe.

Cette décision de la SNCF rend compte des conséquences négatives des politiques de libéralisation du transport ferroviaire et des logiques de rentabilité. Après les fermetures de gares et de lignes en zone rurale, ces logiques poussent l’absurdité jusqu’à fermer des liaisons dans des zones densément peuplées. A l’heure où la métropole Lilloise est frappée par des pics de pollution à répétition, cette décision n’est pas une bonne nouvelle, ni pour la qualité de vie des habitants, ni pour le climat.

Cette décision fait également écho à la “réforme” de la SNCF, prévoyant la fin du statut des cheminots et la transformation de la SNCF en société nationale à capitaux publics. Cette réforme amplifiera l’emprise des logiques financières, au détriment de la qualité de la desserte et du service public. Rappelons, par exemple, que le rapport Spinetta préconise de fermer 9 000 km de voies sans en créer de nouvelles sur un réseau de 30 000 km.

C’est pourquoi, il faut que nous soyons nombreux à manifester partout en France le 22 mars, pour défendre nos services publics et nos conditions de vie. La grève des cheminots est un combat d’intérêt général !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *