Les pompiers méritent d’être entendus, pas réprimés !

15 octobre 2019 – Communiqué de presse du groupe parlementaire de La France insoumise.

Ce mardi 15 octobre, des milliers de sapeurs-pompiers et de personnels hospitaliers ont défilé à Paris pour exprimer leur colère. Elle est légitime : les pompiers sont confrontés à une hausse toujours plus forte du nombre d’interventions, avec des moyens toujours plus limités.

Face à cette mobilisation, le gouvernement a encore une fois multiplié les provocations et joué le pourrissement du rassemblement, notamment en multipliant les nasses policières injustifiées. Des sapeurs-pompiers pacifiques ont dû essuyer gazages, grenades de désencerclement et canons à eau visant également des députés LFi et PCF venus les soutenir.

La France insoumise condamne fermement cette stratégie qui met face-à-face deux corps de l’État, pompiers et policiers.

La France insoumise a initié une rencontre entre les groupes d’opposition parlementaire, GDR, LR, LFi, et une délégation de pompiers pour recueillir leurs revendications.

Nous nous sommes engagés à défendre ensemble un plan d’urgence pour la profession. Cela commence par traduire les revendications des sapeurs-pompiers en amendements communs ou identiques lors de l’examen du Projet de Loi de Finances : revalorisation de la prime de feu à 28% du salaire de base, prise en compte réelle des risques du métier et des maladies professionnelles ou encore protection de leur retraite.

Nous demanderons également à rencontrer le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, avec une délégation de parlementaires et de pompiers, puisqu’aucun ministre de la place Beauvau n’a daigné les recevoir aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.