QE – Compensation pour la journée de carence des fonctionnaires

 

Question écrite N° 3493
M. Ugo Bernalicis La France insoumise – Nord
Ministère interrogé Ministre du travail
Question publiée au JO le 05/12/2017 page 6090
Réponse publiée au JO le
Lien hypertexte http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-3493QE.htm

 

Texte de la question

Ugo Bernalicis attire l’attention de Mme la ministre du travail sur le rétablissement de la journée de carence dans la fonction publique.

« Si l’on examine de près la situation des salariés du privé, on s’aperçoit que les deux tiers d’entre eux sont couverts par des conventions collectives qui prennent en charge les jours de carence. Donc, “en vrai”, comme disent les enfants, la situation n’est pas aussi injuste que celle que vous décrivez ». Ces mots d’Emmanuel Macron datant de mai 2015 et exhumés par Libération en juillet 2017 démontrent l’injustice dont seraient victimes les fonctionnaires suite à la décision du Gouvernement de rétablir la journée de carence, injustice révélée par le Président lui-même alors qu’il était ministre.

L’argument de la lutte contre le micro-absentéisme ne tient pas. Certes, la suppression de la journée de carence en 2012 avait débouché sur une baisse du nombre d’arrêts de travail d’une journée. Mais dans le même temps, la durée des arrêts a augmenté. En effet, certains agents étaient et seront rétifs à prendre un jour si nécessaire en s’exposant à une dégradation de leur état physique ou psychologique. Faire jouer le chantage à l’argent pour faire des économies de bouts de chandelle tout en livrant davantage les salariés à la dégradation de leur qualité de vie et de leur bien-être au travail n’est pas une politique de bon sens.

Le Gouvernement ne se contente pas de refuser aux fonctionnaires la revalorisation du point d’indice mais, plus grave encore, il contribue au « fonctionnaires-bashing» en laissant entendre que ces derniers sont des profiteurs absentéistes.

Ils seront en 2018 moins bien traités sur ce point que 66 % des salariés du privé couverts face aux journées de carence, selon les chiffres donnés par le président lui-même. Il lui demande quelles mesures seront prises pour permettre de compenser financièrement la journée de carence pour les fonctionnaires en arrêt maladie afin d’éviter le non-recours aux soins pour ces derniers.

Texte de la réponse

En attente …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *