Anecdote de l’Assemblée nationale #1

Jeudi 6 juillet 2017 :

Je sais depuis la veille au soir 19h30 que j’interviens le matin pendant 30 minutes pour présenter la motion de rejet préalable. J’ai dormi 3h puisque j’ai préparé mon discours jusqu’à 4h du matin et que je me suis levé à 7h pour aller procéder au balayage des amendements en commission des lois à 9h. Les plus observateurs auront remarqué mon état de fatigue à la tribune.

Secret de fabrication : j’ai construit moi-même mon discours. Vu le délai personne ne m’a relu. J’ai seulement échangé par message et téléphone avec les autres député.e.s insoumis.es. Notre travail collectif est basé essentiellement sur la confiance réciproque. C’est cela qui nous permet d’être aussi présent sans être nombreux.

Bref, je fais mon discours au perchoir :

Au-delà du tacle à Ciotti et de l’allusion au bilan polémique de Valls, pas mal de têtes chez les député.e.s d’En Marche ont opiné à mes arguments. Bien sûr aucun n’a voté contre la prorogation de l’état d’urgence, mais le doute est semé et j’espère bien en récolter quelques fruits lors de l’examen de la future loi antiterroriste.

Bonne surprise, à la pause de 13h, deux députés d’En Marche sont venus me féliciter pour mes prises de parole pendant la séance. Dont un certain Cédric Villani qui m’a même demandé un exemplaire du livret “Sécurité, retour à la raison”. Je lui ai offert avec plaisir.

Affaire à suivre.

 

 

11 pensées sur “Anecdote de l’Assemblée nationale #1

  • 19/07/2017 à 8 h 59 min
    Permalink

    Super note de blog! Bravo !

  • 19/07/2017 à 10 h 53 min
    Permalink

    Bravo pour votre engagement! Courage ne lachez rien.

  • 19/07/2017 à 15 h 35 min
    Permalink

    Très bien Ugo. Je te soutiens. Tu as des progrès à faire dans l’élocution de ton discours mais ce la viendra bien vite, avec l’habitude. Tu as fait très bonne impression par tes arguments de bon sens et par l’appel à la bonne foi des députés En Marche. Vu leur nombre dans l’hémicycle, je pense que tu n’as pas eu tort de t’éloigner de tout accent ou propos sectaire. Il faut amener cette masse faussement compacte à se diversifier et défendre des expressions différentes. C’est une tache importante dans cette Assemblée. Bravo ! Bon Courage. Je suivrai tes déclarations avec amitié et respect.

  • 19/07/2017 à 21 h 03 min
    Permalink

    Merci, toujours intéressant de connaître les entrailles et petits secrets de cette instance.

    Un bémol toutefois : je ne suis pas sûr que citer les députés En Marche soit constructif in fine, car voir leur nom étalé sur une ligne politique concurrente peut rigidifier leur position.

    Bon courage !

  • 20/07/2017 à 7 h 45 min
    Permalink

    Merci beaucoup pour votre engagement à nos cotés pour votre travail. Heureusement qu’il y a les députés de la France Insoumise sinon je pense que je partirais. Avec vous on va se battre pour retrouver une France digne et heureuse.

  • 20/07/2017 à 9 h 32 min
    Permalink

    Bravo. Vous êtes tous les 17 FI bien courageux.

  • 21/07/2017 à 15 h 41 min
    Permalink

    Bravo ! Votre discours montre le réel travail d’un député et vous présentez ainsi la pensée de la majorité des individus de la nation, vous défendez admirablement le programme de la FI. Vive la France Insoumise !

  • 21/07/2017 à 16 h 21 min
    Permalink

    Je suis éblouie du travail fourni et fouillé. Evidemment, de la coolitude aidera à asseoir l’autorité de la voix. Mais vraiment, très fière de vous et de vos collègues. Merci et courage pour la suite. Le combat c’est une refondation de la pensée, une exigence dans le langage.

  • 22/07/2017 à 1 h 12 min
    Permalink

    Un discours bien structuré et une élocution encore jeune mais convaincante. Et c’est bien de terminer sur une devinette…

  • 22/07/2017 à 10 h 06 min
    Permalink

    Bon discours ! Vous être dans le monde d’intégration des nombres, est un monde d’excitation et d’énergie( La France Insoumise) . Maintenant il y a ceux qui sont dans le mode de <>,qui ait un chef ou un directeur qui dirige ce monde dans le lequel ont suit les responsabilités est un monde d’ennui et de stagnation( Exemple en marche ). Dans le monde d’intégration des nombres, vous avancer par votre propre réflexion intégrée , vous avez pas besoin de chef car vous intégrer le bon choix des nombres… Merci Ugo Bernalicis

  • 02/08/2017 à 0 h 41 min
    Permalink

    Je n’en peu plus des medias qui ne cessent de critiquer les Insoumis.. et je ne supporte plus Aurore Berger (vous savez la petite fille de couturière ! Allez donc voir sur internet son CV et ses choix politiques c’est très instuctif).
    J’ai adoré les interventions des insoumis au parlement, les medias ne parlent que de leur cravate, de la chemise de M.Ruffin et des pâtes apportées en session parlementaire : quand parleront-ils du fond ? Continuez les insoumis, bravo et rendez-vous le 23 Septembre.
    Merci à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *