Une pensée sur “Brigitte Macron, la modernité et le mauvais véhicule – débat à l’Assemblée

  • 13/08/2017 à 17 h 53 min
    Permalink

    Interessante la réponse du garde des Sceaux. Si je comprends bien, le statut de « premier conjoint » (et non pas de première dame) n’existe pas, on entend presque qu’il s’agit d’un emploi fictif pour le moment.
    Par ailleurs ce statut de « première dame » est tellement genré qu’il en devient odieux. « Votez pour Ken, une Barbie en prime ». Votre terme de « premier monsieur » ou de « premier conjoint » met en exergue le ridicule insidieux de ce statut qui fleure le glamour pseudo-monarchique le plus dégoulinant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *