La circulaire de Collomb qui empêche l’organisation des “fan zones”

 

Communiqué de presse d’Ugo BERNALICIS

Lille, Vendredi 13 juillet 2018

 

Dans une circulaire datant du 15 mai, Gérard Collomb fait passer une grosse partie du coût du maintien de l’ordre public lors d’événements culturels ou sportifs aux frais des organisateurs. Cela explique l’absence d’organisation de “fan zone” par la ville de Lille.

 

Tout le monde se souvient du succès de la fan zone du parc Matisse lors de l’euro 2016, une expérience non renouvelée pour la coupe du monde cette année. “Aucune interdiction stricte des retransmissions des rencontres du mondial 2018” tweete Gérard Collomb le 29 mai. Pourtant dans les faits, selon le député Bernalicis, “Avec sa circulaire, le Sinistre botte encore en touche” et l’organisation des retransmissions est bien plus compliquée que lors de l’euro 2016.

 

La circulaire s’inscrit dans la dynamique de privatisation de l’ordre public entamée par la loi SILT en 2017. Depuis cette loi visant à lutter contre le terrorisme, les préfets ont la possibilité d’associer des sociétés privées à la gestion de l’ordre public sur un “périmètre de protection”. Dans le cadre de manifestations culturelles ou sportives, il reviendra donc à l’organisateur de prendre en charge les frais des entreprises de sécurité privée diligentées éventuellement sur ordre du Préfet.

 

A Lille, les effectifs de police étant prioritairement déployés sur le tour de France, la ville aurait dû assumer seule le coût des sociétés de sécurité privée déployées pour couvrir la retransmission du match. Résultat : Gérard Collomb a sinistré la coupe du monde, pas de fan zone à Lille pour la finale France – Croatie.

 

Pour consulter un article plus complet sur ce sujet sur mon blog : http://www.ugobernalicis.fr/levenementiel-menace-privatisation-de-lordre-public/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *