Soutien à l’Observatoire international des prisons, face à la diminution des subventions publiques décidées par le Gouvernement

6 novembre 2019 –  Communiqué du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale

Après le Genepi, c’est au tour de la section française de l’observatoire international des prisons (OIP) de subir une campagne de précarisation menée par le gouvernement, en voyant une diminution de 66 % de ses subventions publiques en cinq ans.

Ne nous y trompons pas ce désengagement financier touche l’ensemble du secteur associatif intervenant en détention, et en particulier celles qui critiquent les choix de politique carcérale.

Nous apportons notre soutien à la section française de l’observatoire international des prisons, qui par son action auprès des personnes détenues et de l’ensemble des citoyens participe au nécessaire débat démocratique sur les droits fondamentaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.