Contre les mutilations, interdisons les LBD

12 mars 2019 – Communiqué de presse d’Ugo Bernalicis, Lille

Le 8 mars dernier, le maire de Phalsbourg, monsieur Kocher, prenait un arrêté visant à interdire l’usage des lanceurs de balles de défense (LBD) par les forces de l’ordre durant les manifestations des gilets jaunes. Bien que symbolique, cette mesure marque un engagement politique salutaire face au danger que constituent ces armes et que tant de nos concitoyen·ne·s redoutent chaque samedi partout en France.

Il s’agit là d’une réelle prise en considération des nombreux et nombreuses blessé·e·s qui, depuis le début du mouvement, ont vu leur vie basculer suite à l’usage de cette « arme sublétale » dans des proportions jamais vues par le passé. Je salue donc le courage de ce maire, véritable contributeur face à ces violences disproportionnées dans un Etat de droit.

Ce samedi 8 mars, à Lille, j’ai pu vivre le gazage intempestif pendant la mobilisation pour les droits des femmes et les interpellations violentes pendant les manifestations des gilets jaunes. Les jours d’Incapacité Temporaire de Travail (ITT) des manifestant·e·s se multiplient. La tension avec les forces de l’ordre étant chaque semaine plus virulente, il sera trop tard lorsqu’un nouveau drame aura eu lieu.

J’ai ainsi sollicité madame Martine Aubry, maire de Lille, pour l’enjoindre à prendre une initiative similaire pour la ville. Il est intolérable que des dizaines de manifestant·e·s mettent leur sécurité en danger dans l’exercice de leur droit fondamental de manifester ! Il est temps de prendre  des mesures fortes et d’interdire les LBD ainsi que les grenades contenant de la TNT.

Les forces de l’ordre doivent garantir la sécurité de tous et toutes lors des marches pacifistes pour le climat et la justice sociale des 15 et 16 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.